Solehya + Maya Kamaty

Double soirée avec deux groupes de la nouvelle scène musicale réunionnaise, portés par deux femmes au tempérament de feu, qui puisent leur répertoire dans les traditions musicales de l’île Bourbon !

SOLEHYA. La flûte, la voix, une guitare, un trombone, une basse, une batterie et des percussions traditionnelles constituent le quintet original et métissé pour lequel Sandra Ellama compose ce voyage musical baptisé Solehya. Fidèle à ses racines, elle s’inspire des musiques traditionnelles réunionnaises, le séga et le maloya, auxquels elle donne des couleurs Rock, Latines, Jazz… La flûte traversière se fait tantôt mélodique, tantôt rythmique, percussive, sauvage, voire tribale. Ses textes racontent des moments vécus et des émotions pures, qui parlent à tous, en créole et en français. 

MAYA KAMATY. Un concert événement avec Maya Kamaty, l’étoile montante de la nouvelle scène musicale réunionnaise !
Maya naît à la Réunion et grandit entre les accords de son père Gilbert Pounia (leader du groupe Ziskakan) et les contes de sa mère. Elle fait donc ses gammes au milieu des musiciens et des poètes, bercée par la belle langue créole et les rythmes du maloya. Elle veut revendiquer ses racines au travers de sa musique avec des instruments traditionnels (kayanb, roulèr) portés par une langue imagée et magique et une voix teintée de blues métissé de maloya…
Aujourd’hui, entourée de ses musiciens Stéphane Lépinay (guitare), Moana Apo (percussions) et Dylan Marvillier (batterie), Maya Kamaty emprunte de nouveaux chemins avec son nouvel album matiné́ de sons électro. Elle obtient en 2013 le Prix Alain Peters et le Prix des Musiques de l’océan Indien. Coup de cœur de l’Académie Charles Cros et Prix de la Meilleure Voix Féminine de l’océan indien, elle fut également choriste du groupe Grèn Sémé qui se produira le samedi 15 novembre au Centre Rabelais !
« Un mélange mélodieux d’énergie sensuelle et de sonorités malbars organiques, assez volcanique en live pour faire vaciller les pitons de la Réunion ». Télérama