Plus de 80 participants pour le grand débat national

Mercredi 6 février, le Centre Rabelais accueillait le Grand débat national. Plus de 80 personnes, en grand majorité des plus de 50 ans, se sont pris au jeu de la parole citoyenne et de l’échange, dans une ambiance bienveillante.
Les thèmes proposés par le gouvernement, à savoir la transition écologique, la fiscalité et les dépenses publiques, la démocratie et la citoyenneté, l’organisation de l’État et des services publics ont pu être abordés, souvent liés les uns aux autres. “Tout est une question de choix de société, une histoire de modèle. Nous avons les avantages de la sécurité sociale, de la retraite, du chômage… Si on privatise tout, vers quel modèle on va ? Voulons nous tout libéraliser?” exprime l’un des participants. Un autre : “Je suis choqué par le profit des grandes entreprises, il y a une injustice énorme avec les personnes qui touchent le SMIC. Les multinationales ne paient pas correctement les gens sous couvert de mondialisation.”
Des idées concernant l’évasion fiscale, l’harmonisation des impôts en Europe, le cumul des mandats, les niveaux de TVA, les économies d’énergie… ont été formulées tout au long de la soirée. Si les participants ne semblent pas être dupes quant à la suite donnée par l’Etat à ces propositions, plusieurs ont trouvé positif de recréer de la discussion, de l’échange. Cela a donné lieu à une nouvelle soirée de débat, sous forme de tables rondes, le lundi 25 février. Cette fois, ce sont près de 40 personnes qui sont venues débattre de propositions concrètes sur les 4 thèmes proposés par le gouvernement mais aussi au-delà.
Le compte-rendu de ces échanges sera envoyé sur le site officiel du gouvernement dans les prochains jours.

Téléchargez le compte-rendu des échanges de l’acte 1

Téléchargez le compte rendu de l’acte 2

Article précédent